Lexique conflit

À l’occasion d’une intervention sur les pratiques restauratives auprès de l’équipe et des parents d’une école démocratique, j’ai rassemblé ces premières contribution à un lexique du conflit – base de dialogue pour la compréhension mutuelle au sein d’un collectif ? Il n’y a rien ici sur les émotions, ça manque (voir « Socioculture » chapitre 2…)

> Confiance : Fait d’accorder à l’autre la capacité de faire quelque chose de bien. Toujours contextuelle (« je peux te faire confiance pour … mais pas pour … »). Toujours éprouvée et possiblement renforcée ou abîmée par le doute, le dialogue et l’expérience (dialectique confiance / méfiance).

> Sécurité : Besoin fondamental humain associé à la stabilité. Ainsi à l’inverse, les changements brutaux (ou les désirs pressants d’en accomplir) peuvent être à l’origine d’un « sentiment d’insécurité », lié à des peurs parfois légitimes d’exclusion ou de dissolution (surtout lorsque des enjeux personnels forts sont en présence : affects, finances, travail, etc). Les engagements clairs, les perspectives de dialogue et de transformation à moyen ou long terme plutôt qu’à court terme peuvent ainsi asseoir ce besoin.

> Communauté : Ensemble de personnes qui partagent un risque / l’usage d’un commun / les conséquences d’un conflit en leur sein.

> Tension : Différence de potentiels, de visions, de stratégies concernant l’action ou l’organisation. Chance ou risque, selon qu’elle peut être traitée ou qu’elle s’accumule et dégénère en conflit.

> Désaccord : différence de points de vue, de posture théorique qui peut être clarifié et n’empêche pas forcément alors la coopération.

> Conflit : Ensemble de désaccords non-clarifiés et / ou de tensions non résolues. Opportunité pour le collectif d’avancer / de se transformer, en conscience et / ou dans la souffrance, selon la façon dont il est traité.

> Écoute : Ce qui donne l’impression d’avoir été entendu-e. Y contribuent l’empathie et l’imagination (capacité à saisir les émotions de l’autre, à se mettre à la place de l’autre pour comprendre ses intentions et ses besoins).

> Liberté : Liée à la responsabilité. Capacité à déjouer les rôles (par exemple « bourreau, victime, sauveur ») chez soi et chez les autres, à nous libérer collectivement des influences qui entravent notre rationalité.

> Gouvernance : Ensemble des processus et modes d’organisation collective implicites ou explicites, définissant qui décide et qui fait quoi. Grosse source de conflits au sein des collectifs.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s